Lors de notre road-trip breton, nous nous sommes arrêtées le temps d’une escale dans l’archipel des Glénan. Ces îles paradisiaques nous ferait presque croire que nous sommes aux Caraïbes (sauf la température de l’eau). Eaux turquoises, sable fin blanc et faune et flore sauvages… ce lieu vous donne envie ? Alors allez-y ! Dépaysement assuré ! L’archipel des Glénan est pour moi unique en son genre et vaut vraiment le coup d’être visité lors d’un séjour en Bretagne. Mais comment et quand s’y rendre ? Que faire dans l’archipel ? Je vous dis tout sur les îles Glénan.

Pour info : on dit écrit bien Glénan au singulier (donc sans s) lorsque l’on parle de l’archipel des Glénan ou les îles Glénan. Glénans au pluriel (avec un s donc) lorsque l’on parle de l’école de voile des Glénans. Maintenant que vous savez que je n’ai pas fait de fautes tout au long de cet article, nous pouvons continuer.

♦ Où se situe l’archipel des Glénan ? 

Situé au large de la côte sud bretonne, à environ 1h de bateau de Benodet ou Concarneau, dans le Finistère, l’archipel des Glénan est composé de 7 îles principales et plusieurs îlots

Les îles et îlots appartiennent au Conseil Départemental, au Conservatoire du Littoral ou à des propriétaires privés ou associatifs. 

♦ Quelle est l’histoire de ce site ? 

Ce site exceptionnel, aujourd’hui prisé des excursionnistes, a vu son histoire rythmée par diverses occupations au fil des siècles : pêcheurs, bâtisseurs et même pirates ! Après une période d’abandon, c’est l’installation du centre nautiques des Glénans en 1947, puis du centre international de plongée en 1963 qui fait prendre à l’archipel peu à peu son essor. Il est devenu pour de nombreux visiteurs un espace privilégié de découverte et de loisirs mais reste toujours un espace à protéger ! 

 

♦ Quand et comment se rendre sur les îles ? 

Départ du port de Benodet

L’archipel des Glénan peut se visiter toute l’année avec un bateau privé. Mais à moins d’avoir un ami voilier, il vous faudra prendre les navettes qui opèrent tous les jours d’avril à septembre.  

Pour ma part, je m’y suis rendue en septembre et un seul opérateur proposait des tours à ce moment-là et uniquement depuis Benodet : les vedettes de l’Odet !

Ils proposent différents types d’offre : 

  • Evasion : la formule de base qui vous permet de faire l’aller-retour sur l’ïle de Saint-Nicolas (36€)
  • Découverte de l’archipel : escale libre sur l’île de Saint-Nicolas + une visite commentée autour des îles Glénan en bateau (45€)
  • Exploration et vision sous-marine : escale libre sur l’île de Saint-Nicolas + une visite commentée autour des îles Glénan dans un catamaran à vision sous-marine. Uniquement en juillet-août (49€)
  • Traversée au bord d’un voilier “Le Corentin” : au départ de Concarneau de mi-juin à début septembre (59,50€)

Nous avons opté pour la découverte de l’archipel, qui a permis de faire une coupure dans la journée et de découvrir toutes les îles de l’archipel. La guide était géniale et nous a appris plein de choses sur l’histoire, la faune et la flore de l’archipel. 

Découverte de l’archipel lors de notre tour en bateau

Il existe d’autres compagnies mais que je ne connais pas car, comme je l’ai dis, en septembre, seul les Vedettes de l’Odet opéraient et je n’ai pas trouvé d’autres compagnies. Idem, pour le port de départ, vous pouvez partir de Concarneau, Loctudy ou Benodet, mais en septembre nous n’avions plus le choix. L’offre doit être plus importante en juillet-août, donc renseignez-vous bien sur la période à laquelle vous partez. 

Les mois de juillet et août sont très prisés, et il vous faudra probablement réserver plusieurs jours à l’avance pour être sûr d’avoir une place. 

 

♦ Que faire sur l’île ? 

Si vous avez choisi de découvrir l’archipel des Glénan, vous allez débarquer sur son île principale, l’île de Saint-Nicolas. La seule île où habitée par l’humain.

Il y a peu de choses à faire sur l’île de Saint-Nicolas, qui est toute petite et ne dispose que de deux bars-restaurants. On en fait le tour en maximum 30-45 minutes. Ce n’est donc pas ici que vous ferez des longues randonnées. Si vous vous rendez sur l’île Saint-Nicolas c’est bien pour la farniente ! Profitez des plages paradisiaques, apportez votre masque et faites du snorkeling et admirer le paysage.

 

Si vous voulez aller plus loin, voici les différentes activités qui sont proposées sur l’archipel : 

  • Kayak : possibilité de louer des kayaks pour naviguer autour des îles librement. Juillet-août uniquement. 
  • Voile : l’école de voile des Glénans est LA référence en matière d’enseignement de la voile. Ouvert toute l’année, elle propose différentes formules pour vous permettre de découvrir ce sport de glisse. 
  • Plongée : le Centre International de Plongée des Glénan propose des stages de plongée d’une semaine
  • Pêche : à bord du Santa-Maria, découvrez la pêche en mer accompagnée de deux marins-pêcheurs professionnels. Uniquement en juillet-août du lundi au samedi (de 35€ à 100€)

 

♦ Quels sont les bons gestes à adopter ? 

L’archipel est classé en site Natura 2020. Ce statut vise à protéger une diversité exceptionnelle d’habitats marins et terrestres mais aussi d’espèces rares ou menacées. 

La faune et la flore y sont spécifiques au milieu dunaire. Laminaires, zostères, maërl, dunes, cordons de galets sont des lieux d’accueil pour des mammifères marins, de nombreux oiseaux et des plantes sensibles..

L’île de Saint-Nicolas abrite une espèce botanique unique au monde, le narcisse des Glénan (que vous pouvez voir pousser à partir d’avril), qui a justifié la création d’une réserve naturelle d’un hectare et demi.

Après vous avoir dit tout ça, vous imaginez bien que ce site est extrêmement protégé et que l’Homme ne doit pas laisser d’impact après son passage. C’est pourquoi il convient d’adopter les bons gestes pour préserver cet environnement fragile, comme empruntez les sentiers balisés ou ne pas laisser de déchets derrière vous. Mais aussi ne pas toucher aux plantes, coquillages et galets qui sont sur l’archipel car ils font partie d’un écosystème fragile. 

 

♦ Quelques conseils et bons plans 

Le tombolo qui relie l’île de Saint-Nicolas à l’île de Bananec
  • Vous pouvez rejoindre l’île Bananec à pied lors de la marée basse par un long cordon de sable appelé tombolo. Mais attention à bien revenir avant la marée haute pour ne pas rester coincé !
  • Apportez casquette/chapeau, lunettes de soleil et crème solaire ! Car l’île Saint-Nicolas ne contient pas d’arbre. Vous serez donc exposés au soleil toute la journée. 
  • Il n’y a pas de poubelles sur place. Pensez donc à en prendre et les ramener avec vous. 
  • L’eau n’est pas potable sur place donc pensez à amener une quantité d’eau suffisante avec vous. 
  • Je n’ai pas vu explicitement d’interdiction de fumer, mais les fumeurs, il serait judicieux de ne pas fumer durant votre escale sur l’archipel afin de protéger l’écosystème (oui même si vous ramassez vos mégots, on parle ici de la fumée de cigarette)

Voilà pour cet article assez complet qui vous aidera, je l’espère, à préparer votre séjour sur les îles Glénan. N’hésitez pas si vous avez d’autres questions à me les poser en commentaires, je me ferai un plaisir d’y répondre. 

xoxo Cindy


ON SE RETROUVE SUR PINTEREST ? 

Voici les images à épingler pour retrouver mon article plus facilement. Encore plus de photos sur mon compte Pinterest

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :