Petit bijou de la Méditerranée, la Corse c’est cette île incroyable où l’on trouve plages idylliques, plaines sauvages, hautes montagnes et anciens villages. Visiter la Corse c’est découvrir une terre nuancée de la France encore sauvage avec des touches italiennes. Le nord de l’île regroupe d’ailleurs tant de diversités, que j’en ai été époustouflée. On trouve des paysages bien différents les uns des autres. Pas de quoi s’ennuyer ! 

Dans cet article, je t’indique mon itinéraire entre Bastia et Ajaccio et les lieux incontournables à visiter dans le nord de la Corse. C’était ma première fois en Corse et j’ai été émerveillée par la beauté des paysages que j’ai pu y découvrir. L’île de beauté n’a jamais aussi bien porté son nom. Je te donne aussi quelques infos pratiques pour mieux préparer ton voyage en Corse afin que tu en profites pleinement. 

La Corse étant une île située dans la Méditerranée, c’est sûr qu’il n’est pas aussi simple de s’y rendre que dans les autres régions métropolitaines. Tu auras donc le choix entre le bateau ou l’avion seulement. 

  • en bateau

C’est le moyen de transport que j’ai utilisé pour me rendre en Corse. Le plus simple depuis Marseille. Il y a des liaisons maritimes presque tous les jours depuis Marseille, Toulon ou Nice, pour arriver au choix à Bastia, l’Île Rousse, Calvi, Ajaccio, Propiano ou Porto-Vecchio. Il existe quatre compagnies maritimes : Corsica Linea, la Méridionale, Corsica Ferries et Moby Lines.  La traversée dure entre 3h30 et 5h30 suivant le port de départ et d’arrivée avec les Navires à Grande Vitesse, sinon il faudra compter environ 10h de trajet pour une traversée de nuit. Le ferry est également le seul moyen que tu pourras utiliser si tu veux emmener ta voiture ou ton van pour pouvoir te déplacer sur place. Les prix peuvent vite être très chers. Il faut donc réserver bien à l’avance ou voyager hors-saison. 

Nous avons opté pour un aller avec Corsica Linea et un retour avec la Méridionale, et les deux compagnies étaient biens (un petit plus pour Corsica Linea tout de même). Comme nous sommes partis hors-saison, nous avions peu de choix. Les traversées se faisaient uniquement de nuit depuis Marseille. Mais j’ai trouvé ça agréable de pouvoir voir le coucher de soleil sur Marseille depuis le bateau et ça nous fait gagner du temps sur place en arrivant dès 7h du matin ! 

  • en avion

L’avion reste un choix très courant pour aller en Corse. On y arrive facilement en environ 2h de vol depuis Paris. Mais il est possible de partir depuis d’autres villes en France (Lyon, Marseille, Toulouse, Nantes…) ou depuis l’étranger (Angleterre, Italie, Espagne…). Différentes compagnies relient le contienent aux 4 aéroports de Corse (Bastia, Calvi, Ajaccio et Figari). Air France et Air Corsica restent les plus utilisées depuis la France métropolitaine. À toi de choisir où tu souhaites atterrir suivant ton séjour. Afin de bénéficier de tarifs avantageux, je te conseille de réserver tes billets à l’avance car les prix peuvent vite grimper !

Honnêtement les moyens de transports en Corse sont peu fréquents. Le moyen le plus simple et celui que je te recommande pour te déplacer est donc la voiture. Tu trouveras des bus dans les grandes villes, un train entre l’Île Rousse et Calvi, mais à part ça, tu ne pourras te déplacer nul part ailleurs sans ton véhicule  personnel. Tu as le choix soit de prendre ta voiture sur le ferry pour l’avoir directement sur place, soit de louer une voiture sur l’île. Il existe de nombreuses agences de locations de voitures souvent situées près des aéroports. 

Autre bon plan pour se déplacer en Corse, je te conseillerai le van ou le fourgon aménagé. En effet, je pense que c’est une île idéale pour un road-trip et quoi de mieux que de dormir au milieu de la nature ? Il est également possible d’en louer sur place, mais ceux-ci peuvent vite partir lors de la haute-saison, alors prends-y toi à l’avance. Je te déconseille par contre de prendre plus gros (comme un camping-car par exemple) car vu l’état de certaines routes, il te sera difficile de circuler partout. 

La meilleure période pour venir visiter la Corse sont les mois de mai-juin et de septembre-octobre. L’eau est assez bonne pour s’y baigner et on évitera les foules touristiques des grandes vacances. Attention, si tu souhaites visiter la Corse hors-saison, il faut savoir que la plupart des activités touristiques sont fermées de la Toussaint à Pâques. L’activité reprend tranquillement à partir du mois d’avril en général. 

Tout dépend de l’itinéraire que tu souhaites faire. La Corse n’est pas très grande. En un mois, tu auras fait le tour de l’île. Mais si tu as moins de deux semaines, je te conseille de faire un choix entre certaines parties de l’île (le nord ou le sud par exemple) afin de ne pas passer son temps sur la route. Comme tu vas le voir dans cet article, il est tout à fait possible de visiter une bonne partie de l’île en une semaine. J’ai fait pour ma part Bastia à Ajaccio en 6 jours. 

Que visiter en Corse ?
Mon itinéraire de Bastia à Ajaccio

Nous sommes partis pendant une semaine sur l’île de beauté. Durant ce séjour, nous souhaitions en voir un maximum et donc le road-trip s’imposait comme une nécessité. Sachant qu’il faut compter au moins deux voire plutôt trois semaines pour faire le tour de l’île, nous devions faire des choix. Et notre choix s’est porté sur la partie nord de la Corse, plus accessible et plus incontournable. Les villes de départ seraient forcément Bastia, Ajaccio ou l’Île Rousse. Après comparaison en fonction de nos dates, nous avons choisi d’arriver à Bastia et de repartir prendre le ferry à Ajaccio. Un bon choix qui nous a permis de profiter un maximum de notre séjour d’une semaine. Je te dis juste après par quels coins nous sommes passés. 

⎪Bastia

Ce fut notre point de départ de la Corse. En effet, il est très facile d’arriver à Bastia depuis le continent en bateau ou en avion et c’est souvent le plus économique aussi. Nous sommes malheureusement arrivés sous un mauvais temps à Bastia, nous avons donc filé du côté de Saint-Florent pour avoir le soleil. Nous n’avons donc pas visité la ville, même si celle-ci a un certain charme avec son vieux port et ses maisons colorées. Il y a quelques endroits emblématiques à visiter à Bastia tels que le vieux port, la Citadelle, le Palais des Gouverneurs, la place Saint-Nicolas et le jardin Romieu. Une journée ou deux maximum suffisent pour visiter Bastia. Tu trouveras bien plus beau à voir en dehors des villes ! 

⎪Le Cap Corse

Au départ de Bastia direction l’extrémité nord de l’île : la péninsule du Cap Corse ! Un de mes coups de coeur de l’île ! Un mélange d’Écosse, d’Italie et de Bretagne, cette île dans l’île détient une diversité de paysages surprenantes : dunes, falaises, mines, moulins et tours génoises. Un micro climat règne sur cette péninsule du bout du monde où le vent souffle plus que nul part ailleurs sur l’île mais les températures y restent agréables. Le Cap Corse accueille une faune et une flore riche et unique. 

En partant de Bastia, tu pourras prendre l’unique route panoramique qui fait le tour du cap en longeant la mer et y découvrir des points de vue exceptionnels. Tu passeras par les petits villages authentiques d’Erbalunga, Sisco, Pietracorbara, Macinnagio, Ersa, Centuri, Pino, Canari et Nonza avant de regagner Saint-Florent. La route fait une centaine de kilomètres et une journée suffit pour en faire le tour, mais je te conseille de rester plus longtemps si tu veux profiter des plages ou faire un peu de randonnée.  

J’ai tellement apprécié passer de villages en villages et de plages en plages. Le bout de l’île, tout au nord est lui aussi authentique. L’accès en voiture y est très restreint, la route est sinueuse mais les paysages en valent le coup ! Il est possible de découvrir le nord de l’île à pied via le sentier des douaniers depuis Macinaggio. Attention, il faudra prévoir au minimum 3h30 de marche en bord de mer avant d’arriver au prochain village. Bref, j’ai tellement aimé ce coin de l’île de beauté avec ses plages sauvages, ses jolis villages et ses falaises qui se jettent dans la mer. Coup de coeur pour le village de Nonza (et sa magnifique grande plage de sable gris) dans lequel nous avons passé la nuit et avons pu y voir un merveilleux coucher de soleil.

⎪Saint-Florent et le désert des Agriates

Une fois sorti du Cap Corse, tu arriveras à la ville de Saint-Florent, qui vaut le coup d’oeil. Son petit port, son eau turquoise et sa vue imprenable sur les alentours en fait d’elle une station balnéaire très prisée. C’est également le point de départ de nombreuses excursions en bateau direction le désert des Agriates.

Le désert des Agriates est une région (comme son nom l’indique) déserte entre Saint-Florent et Ostriconi. Il n’y a qu’une route qui le traverse.  La plage du Lotu ou de Saleccia font parties des plus belles plages de Corse, et elles se méritent car on ne peut y accéder qu’à pied via le sentier des douaniers, en excursion bateau ou 4×4. Comme nous avons voyagé hors-saison, il n’y avait donc pas d’excursions pour se rendre dans le désert des Agriates, si ce n’est via le chemin de randonnée (de 3h30 minimum tout de même !). Nous avons quand même pu accéder à la dernière plage en voiture : la belle plage d’Ostriconi

⎪La Balagne, entre Calvi et l'Île Rousse

J’ai beaucoup aimé ce coin de Corse qui ne manque pas d’activités touristiques et de beaux panoramas, entre plages paradisiaques d’un côté et vue sur les monts enneigés de l’autre.

À la porte d’entrée de la Balagne depuis Saint-Florent, la plage de Lozari est l’une des plus belles plages que j’ai vu (et dans laquelle je me suis baignée en mars !). Je te conseille également la plage de Bodri, une plage d’eau turquoise aux airs de Caraïbes. Mais toute la région regorge de plages magnifiques. Tu ne manqueras donc pas de choix à ce niveau-là.

Les deux grandes villes de Balagne : l’Île Rousse et Calvi valent aussi le détour. L’Île Rousse, avec sa promenade de bord de mer et sa petite sirène, aura plus une ambiance village. Alors que Calvi, avec ses longues plages, son centre animé et sa Citadelle, aura plus l’allure d’une grande ville. Notamment lorsqu’elle accueille le fameux festival Calvi on the Rocks. Autour de Calvi, ne manque pas de faire un tour à Notre Dame Della Serra ou randonner du côté de la Revellata pour un spectacle unique sur la ville. 

Entre les deux villes, mon coup de coeur s’est porté sur le village abandonné d’Occi. Au départ de Lumio, il faudra grimper pendant une bonne trentaine de minutes afin d’arriver aux ruines d’Occi à 377 mètres d’altitude. Ce village datant du XVe siècle, habité par des gens qui désertaient les côtes pour fuir les Sarrasins, fût déserté XIXe au profit du village de Lumio. 

En plus de l’architecture des ruines, de là-haut, on aura un point de vue imprenable sur la baie Algajo et la Pointe de Spanu. En cette saison, nous étions seuls au monde aux ruines d’Occi. Je ne sais pas si on a cette chance toute l’année, mais ça nous a permis de pouvoir prendre de magnifiques photos.

⎪Le Golfe de Porto et les Calanques de Piana

En descendant en direction du Sud depuis Calvi, je te conseille de prendre la route du littoral pour encore une fois profiter de la vue. Tu passeras par la ville de Galeria, la réserve de Scandola et Girolata avant d’arriver à Porto. De quoi faire quelques petites haltes et d’en prendre plein la vue ! 

Le Golfe de Porto est inscrit au Patrimoine Mondial de l’Humanité et on comprend pourquoi. Il est au coeur de sites naturels d’exceptions et sa beauté en fait un des coins les plus prisés de Corse. La ville de Porto est un point de chute stratégique pour des vacances dans la région. C’est une vraie station balnéaire très dynamique en haute saison. De nombreuses excursions en bateau sont proposées depuis Porto. 

Golfe de Porto

Les Calanche (ou calanques) de Piana sont une des plus belles merveilles de Corse. Ces roches de granit rouge aux formes extravagantes qui se jettent dans la mer d’un bleu intense forment un décor incroyable. On les découvre au fur et à mesure de la route qui les traverse entre Porto et le village de Piana. De nombreux touristes s’arrêtent le long de cette route afin de les prendre en photo. Il est conseillé d’y venir tôt le matin pour être tranquille. Pour le coup, au mois de mars, nous étions tous seuls (l’avantage du hors-saison) ! 

Il est possible de s’arrêter et de visiter les Calanche de Piana à pied en empruntant les différents chemins de randonnée. J’ai opté pour le sentier du château fort (où il n’y a pas de château fort), au départ du parking de la tête de chien. Une randonnée ombragée de moins d’une heure aller-retour, plutôt facile, qui s’ouvre sur un panorama magnifique sur les calanques et le golfe de Porto. Il y a d’autres randonnées dans le coin, notamment celle du Capo Rosso (3h A-R) qui est assez connue. Mais un autre moyen très prisé pour visiter les calanques, c’est le bateau, au départ de Porto ou d’Ajaccio. 

Nous avons terminé la journée sur la plage de Ficaghjola, une petite plage au milieu des calanques qui donne sur la baie de Porto. Puis, nous avons passé la nuit dans le village de Piana, un des plus beaux villages de France.

⎪Ajaccio

Nous avons passé notre dernière journée à Ajaccio car nous prenions le ferry depuis cette ville pour rentrer à Marseille. À vrai dire, nous n’avons pas eu trop le temps de visiter la ville. Ajaccio me parait être une grosse station balnéaire assez touristique et même si la ville logée entre la mer et les montagnes a un charme, comme pour les autres grandes villes corses, je n’ai pas trouvé grand intérêt à cette ville. Il est agréable de se balader au bord du port et de se perdre dans les ruelles de la vieille ville et de grimper jusqu’à la Citadelle. Au-delà de ça, Ajaccio est surtout un bon point de chute pour explorer les environs en voiture ou en bateau. Et s’il y a bien quelque chose à voir à Ajaccio ce sont les îles sanguinaires à la pointe Est. 

➝ Pour aller plus loin

Si tu as plus de temps pour visiter cette partie de la Corse, voici quelques idées supplémentaires à faire sur place :

  • Corte et la vallée de la Restonica

Ancienne capitale de la Corse, Corte est le centre historique et culturel de l’île. Vivante et dynamique, tu pourras visiter sa vieille-ville et sa citadelle. Pour plus de nature, la vallée de la Restonica, au sud de Corte, est idéale pour des balades ou des baignades dans l’eau fraiche des gorges. 

  • Le Monte Cinto

Point culminant de l’île de beauté, le Monte Cinto réserve de belles randonnées aux marcheurs aguerris. Avec ses 2700 mètres d’altitude et ses neiges éternelles, il est un endroit incontournable qui offre de magnifiques panoramas sur l’île. 

  • La réserve naturelle de Scandola

Entre Calvi et Ajaccio, la réserve Scandola est une réserve naturelle côtière à la fois marine et terrestre, inscrite au patrimoine de l’Unesco. Il n’est malheureusement pas possible de la visiter à pied, on ne peut la découvrir qu’en visite guidée par bateau depuis Porto, Calvi ou Ajaccio. 

  • Les Gorges de Spelunca

Si tu es près de Porto, et que tu as un petit peu de temps devant toi, je te conseille d’aller plus dans les terres découvrir les gorges de Spelunca. Tu pourras randonner sur le sentier des muletiers qui relie les villages d’Ota et Evisa et te baigner dans les gorges. 

Bref, tu l’auras compris la Corse aura vraiment été un véritable coup de coeur pour moi. Nous avons eu assez de temps en une semaine pour faire un bon trip. J’ai largement préféré me perdre dans la nature, découvrir les petits villages typiques et me détendre sur les plages sauvages que de passer du temps dans les villes. Je pense que si tu souhaites visite l’île, passe du temps en dehors des grandes villes pour vraiment apprécier tout ce que la Corse a de plus beau à nous offrir. 

La Corse est une île absolument incroyable qui regorge d’énormément de beautés. Ce n’est pas pour rien qu’on lui attribue le surnom de l’île de beauté. J’espère pouvoir y retourner et découvrir encore plus de merveilles, et visiter le sud cette fois. Dans cet article, je t’ai décrit mon itinéraire entre Bastia et Ajaccio. J’espère que celui-ci aura pu t’aider à préparer ton voyage. Dis-moi en commentaires si tu as déjà été en Corse, qu’en as-tu pensé ? 

xoxo Cindy

On se retrouve sur Pinterest ?

Voici les images à épingler pour retrouver mon article plus facilement. Encore plus de photos sur mon compte Pinterest

2 Comments

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :