Partir en road-trip en van c’est une invitation à lâcher prise, on ne peut pas tout contrôler et on se laisse vivre au rythme de notre voyage. La route fait partie du voyage et l’avantage c’est que l’on peut s’arrêter à n’importe quel endroit. C’était la première fois pour moi (mais sûrement pas la dernière) que j’ai testé le voyage en van lors de mon road-trip en Bretagne. La région s’y prêtait vraiment et c’était une très chouette expérience. 

Le van est prisé par les voyageurs qui souhaite optimiser leur temps, vivre au contact de la nature et découvrir des endroits différents chaque jour. Voyager en van permet d’allier la facilité de déplacement et le logement à porter de main. C’est donc le moyen de transport idéal pour un road-trip. 

Je vous ai demandé sur Instagram, quelles étaient vos questions sur la vie en van. Dans cet article, je réponds à toutes les questions que vous pouvez vous posez sur le voyage en van. Comment s’organiser ? Quel véhicule choisir ? De quoi un van est équipé ? Comment on fait au quotidien ? Vous saurez tout sur le voyage en van ! Ainsi, ceux parmi vous qui n’ont encore jamais tenté l’expérience vont peut-être sauter le pas (en tout cas je vous le souhaite) ! 

Pour en savoir plus, je vous invite à regarder ma vidéo de présentation comme ça vous découvrirez en images comment était mon van et de quoi il était équipé. La qualité du son de la vidéo n’était pas très bonne, je vous conseille d’activer les sous-titres 🙂 

♦♦♦

♦ La vanlife

  • Qu’est-ce que la vanlife ? 

“Vanlife” vient de l’anglais et signifie “la vie en van” tout simplement. La vanlife c’est donc le fait de vivre (à court ou long terme) dans un véhicule aménagé de type van. On en entend beaucoup parler depuis quelques temps, car de plus en plus de monde se lance dans le voyage en van et de nombreux récits sont disponibles sur le net. Le hashtag #vanlife a aussi pas mal démocratiser ce type de voyage. Les personnes qui voyage en van sont appelés les vanlifers.  

  • Comment savoir si le voyage en van est fait pour moi ? 

Il faut l’avouer, la vanlife ne convient pas à tout le monde ! Il faut aimer la nature, la promiscuité et lésiner un peu sur son confort. Bien sûr, je vous déconseille le voyage en van si vous êtes claustrophobe. Si vous avez l’habitude de voyager en hôtel 4*, le van n’est peut-être pas forcément fait pour vous (encore qu’il suffit d’avoir une bonne adaptation). De plus, une chose qui m’a marqué pendant le voyage en van c’est qu’on est souvent seul(e)(s). Contrairement aux auberges de jeunesse où l’on rencontre du monde dès le premier soir, ici il faut savoir être à l’aise avec la solitude. Bien sûr, si vous partez à plusieurs vous vous sentirez moins seuls mais je veux dire par là que les rencontres ne sont pas aussi faciles (ou en tout cas plus éphémères) pendant ce genre de voyage. Déjà parce qu’on est tout le temps sur la route et que chacun a son itinéraire, mais aussi parce qu’il y a moins de monde à la campagne qu’en ville. Il faut aussi aimer conduire. C’est une évidence, mais pendant un voyage en van, on passe des heures sur la route. Mais contrairement à ce que l’on croit, la conduite en van n’est pas plus compliqué qu’en voiture, je l’ai même trouvée plus simple ! Et surtout pour voyager en van, il faut savoir dire au revoir à son confort et voyager léger (au moins le temps du voyage). Le van ne permet pas de ramener toute sa maison avec soi car l’espace de rangement est restreint. Côté confort, on ne peut pas être toujours au top lors d’un voyage de ce type. D’ailleurs ça se remarque souvent à la dégaine des vanlifers, où on privilégie des vêtements confortables à des tenues jolies. Mais attention, moins de confort, ne veut pas dire moins d’hygiène ! Il n’y a pas de salle de bain dans un van, mais il y existe des solutions (voir plus bas). Et si pour vous, avoir une salle de bain est trop important, je vous conseille donc de vous rabattre sur un fourgon aménagé ou un camping-car !

  • Peut-on voyager en van avec des enfants ? 

Alors oui on peut voyager en van avec des enfants ! Cela demande juste un peu plus d’organisation mais ça peut être une très bonne option de voyage en famille et sûrement plus économique qu’une location ou réservation d’hôtel. On dit aussi que ce genre de voyage plaît beaucoup aux enfants. De plus en plus de famille se lance dans la vanlife et nous montre que cela est possible même avec des enfants. Après tout dépend du type de véhicule que vous avez et du nombre de personnes. Il faudra choisir un véhicule assez grand pour votre famille. Selon moi, on peut partir vivre ce genre d’expérience avec des enfants en bas âge dès 2 ans (lorsqu’ils marchent déjà et deviennent plus autonomes – l’avantage à cet âge c’est qu’ils ne prennent pas trop de place) et jusqu’à l’adolescence (là en revanche, ils commencent à prendre de la place!). 

  • Peut-on partir avec un animal de compagnie ? 

Il est tout à fait possible de partir avec son animal de compagnie en van. Tout dépend également quel type d’animal. Ce n’est pas très pratique de partir avec son poisson rouge. Beaucoup de vanlifers ont des chiens, ça fait de la compagnie et ça aide également à assurer sa sécurité. L’important est de respecter les réglementations concernant les animaux aux endroits où vous vous rendez. Attention lors de la location de votre van, demandez bien à l’agence ou au propriétaire s’ils acceptent les animaux. 

  • Vivre en van est-ce dangereux ?

Est-ce que dormir en van en pleine nature, au milieu de nulle-part n’est pas propice aux attaques ? Beaucoup de personnes ont peur de ça. Certains nous disent que c’est même dangereux. Mais pour vous rassurer, c’est très très rare que des vanlifers se fassent réveiller dans la nuit et aient un problème. Évidemment, cela dépend du pays où vous vous rendez. La vanlife au Brésil est moins sûre que la vanllife en Norvège (et encore que…). Insécurité, cambriolage, policiers malhonnêtes… on peut avoir de mauvaises surprises lors d’un voyage en van. Voici donc quelques conseils lorsque vous voyager en van : 

  • essayer d’arriver sur votre lieu pour dormir avant la nuit : déjà c’est plus pratique pour vous installer, mais aussi vous pouvez mieux repérer le lieu et vous sentir plus en sécurité. Dans certains pays, il est dangereux de se déplacer la nuit donc éviter les risques et posez-vous avant le coucher du soleil. 
  • se sentir bien à l’endroit où l’on dort : ça va avec le conseil précédent, mais si vous ne sentez pas l’endroit où vous vous êtes posez, partez. Ça ne sert à rien de passer une nuit à avoir peur, autant se poser dans un endroit où l’on se sent bien.  
  • laisser les clés accessibles, toujours au même endroit : ça vous permettra de mettre la main dessus rapidement pour démarrer s’il arrivait à se passer quoi que ce soit. Pensez également à bien laisser le siège conducteur face au volant pour pouvoir partir vite si besoin. 
  • rentrer toutes vos affaires avant de dormir pour ne rien vous faire voler pendant la nuit
  • cacher vos objets de valeur : c’est toujours bien de mettre son ordinateur, ses papiers dans un endroit caché du van pour que les cambrioleurs ne puissent pas mettre la main dessus. 
  • rester discrets : plus vous vous faîtes discrets, moins vous attirerez les ennuis. Si votre van ressemble à un camion de travail, vous aurez moins de chance de vous faire cambrioler que si vous laissez des objets de la vie de tous les jours sur les sièges avant, car c’est un signe que vous vivez dedans et donc qu’il y a des choses à prendre. 
  • regardez les avis sur park4night : l’application idéale des vanlifers ! Les lieux où stationner sont indiqués et pensez à lire les commentaires pour voir s’ils sont appréciés ou s’il y a déjà eu des problèmes sur ces lieux, ça vous éviterales mauvaises surprises. 
  • demander conseil aux habitants, ce sont ceux qui vous renseigneront le mieux car ils vivent sur place et ils pourront vous indiquer où dormir en toute tranquillité sans gêner et sans être gêné. 
  • avoir un chien, si vous avez peur ou si vous voyagez seul(e), ça peut être un très bon compagnon de voyage. Comme je l’ai dis plus haut, le chien dissuade souvent les personnes avec de mauvaises intentions et il sent le danger arriver avant vous ! 

Je vous rassure les incidents en van sont très rares. Mais si jamais, surtout si vous partez sur du long terme, vous pouvez investir dans un anti-vol, des alarmes ou un système de verrouillage pour vous sentir plus en sécurité. 

♦♦♦

L’organisation

  • Où partir ?

Il y a des régions qui se prêtent plus au voyage en van que d’autres. On pourrait citer l’Australie, la Nouvelle-Zélande, les États-Unis … pour leurs grands espaces naturels et les routes faciles d’accès. Mais en réalité, on peut voyager n’importe où avec un van. Évidemment il sera plus risqué de vous aventurer dans les hautes montagnes, surtout si c’est pour vous la première fois, mais tout se fait ! Je déconseille par contre fortement de voyager en van si ce n’est que pour faire de la ville. Le voyage en van plutôt fait pour découvrir la nature et apprécié le paysage, cela n’aurait aucun intérêt de rester en ville avec un van. 

  • Quand partir ? 

Là aussi je vous répondrais quand vous voulez ! Le voyage en van peut-être fait à n’importe quel période. Mais il est vrai que si c’est votre première expérience, je vous conseille quand même de partir en été car c’est la saison la plus propice. Quand on vit en van, on vit souvent à l’extérieur en pleine nature donc c’est bien plus agréable d’avoir une bonne météo avec nous. 

  • Avec qui partir ?

On tient là une question importante ! Étant donné la promiscuité du lieu, la ou les personnes avec qui vous choisissez de partir est d’une très grande importance. Il faut bien sûr partir avec une personne qui est attirée par ce genre de voyage, qui est prête à sacrifier un peu de confort et qui aime conduire (car oui il faudra se relayer !). Il faut être sûr aussi de bien s’entendre avec la personne et avoir le même rythme de vie en voyage car sinon les disputes peuvent vite arriver et gâcher l’expérience. Pour moi, la personne avec qui vous allez partir est un des points les plus importants du voyage en van car ce choix peut influencer tout votre séjour. La vie en van peut aussi être un test pour les couples !

  • Comment choisir son itinéraire ? 

Là encore il s’agit d’une question extrêmement importante car le choix de l’itinéraire est primordial ! Tout dépend déjà de combien de temps vous disposez, et quel est votre rythme en voyage. Si vous êtes plutôt du genre à la cool-tranquille-relax, je vous conseille de vous focaliser sur un itinéraire plus court que si vous êtes du genre à vouloir faire un maximum de choses chaque jour. Il faut aussi penser que l’on va passer beaucoup de temps sur la route lors d’un road-trip. Donc éviter de vous taper plusieurs heures de route par jour car sinon votre voyage se résumera à ce que vous avez vu derrière le pare-brise. Pensez que le voyage en van, c’est plutôt une expérience slow-travel et qu’il vaut mieux prendre son temps pour explorer chaque endroit et en plus on a la liberté de pouvoir rester plus longtemps sur un lieu qu’on apprécie. Pour information, lors de mon road-trip en van, nous avons fait le tour de la Bretagne en une semaine et on a trouvé que le rythme était trop intense. Il vaut mieux partir au moins sur deux semaines pour faire le tour de la Bretagne, et si vous n’avez qu’une semaine, ne choisir qu’une côte. 

 

♦♦♦

Le véhicule

  • Quel véhicule choisir ? 

Il existe de nombreux véhicules aménagés pour partir en vacances. La marque la plus connue pour ses vans est Volkswagen, avec ses fameux Combi. Mais aujourd’hui presque toutes les marques proposes des véhicules aménagés (vans, fourgons, camping-cars). Ça va de la grosse voiture aménagée (type Kangoo) au gros camping-car ultra sophistiqué. Nous avons opté pour le van Volkswagen California Coast qui était parfait pour deux personnes et super équipé ! 

Ce qui influencera votre choix de van sera :

  • le nombre de personnes : plus on est, plus il faut de l’espace. Ne pas oublier le nombre de places assises et le nombre de couchages. 
  • le prix : on ne va pas se mentir, le budget est un des points les plus importants lorsque l’on veut acheter ou louer un van. Pour en savoir plus voir le point budget. Pensez aussi à l’essence que vous allez utiliser et à sa consommation. 
  • le type de véhicule : modèle, essence/diesel, manuel/automatique, nombre de chevaux, nombre de kilomètres au compteur… 
  • la taille du véhicule : un point très important suivant les endroits où l’on veut se rendre. Plus le véhicule sera petit, plus il sera facile d’avoir accès à certains lieux, notamment des parkings avec limite de hauteur. 
  • l’aménagement : cuisine, toilettes, type de lit, toit relevable, chauffage, porte-vélo, gps… à vous de savoir ce que vous souhaitez absolument avoir dans votre van, et ce dont vous pouvez vous passer. 
  • l’état du véhicule : attention aux anciens véhicules qui peuvent être moins chers mais avoir des défauts. L’important reste surtout la sécurité au niveau de la conduite, donc bien vérifier que le van est aux normes, notamment lors d’une location via un particulier. 
  • le temps de voyage : on n’a pas besoin des mêmes équipements pendant un voyage à court terme que pendant un voyage à long terme. Ainsi, il sera peut-être plus simple de se passer de certaines choses (douche, plaque de cuisson, chauffage…) lorsque vous partez pour une semaine que lorsque vous partez pour plusieurs mois. Les besoins ne sont pas les mêmes. 
  • l’esthétique : dernier point l’apparence du véhicule peut influencer votre achat. Il est vrai qu’un beau van peut faire fureur, mais ça reste un point assez superficiel. 

En rassemblant tous ces critères et en faisant le point sur vos envies et besoins, vous devriez trouver quel véhicule (ou en tout cas quel type de véhicule) conviendra à votre voyage. 

  • Van, fourgon aménagé ou camping-car ?

Comment savoir vers quel type de véhicule aménagé se tourner ? Je fais ici le comparatif pour que vous trouviez le véhicule qui correspond le mieux à vos besoins. 

> VAN

  • dimensions : moins de 2m de haut et maximum 5m40 de long 
  • stationnement : vu qu’il passe sous la barre des 2m il peut se stationner partout comme les voitures
  • consommation : 7 à 8L/100km
  • autonomie : environ 3 jours
  • péage : catégorie 1 (comme les voitures)
  • nombre de personnes : 4 maximum (mais à 2 c’est très bien) 

Le plus petit et le plus discret des véhicule aménagé permet de se faufiler partout pour être au plus proche de la nature. Le van est le plus rentable de par sa consommation raisonnable et aussi car les tarifs pour les parkings ou les péages seront les mêmes qu’une voiture. Celui-ci aura un plus petit espace de vie, avec un couchage qui est rarement permanent. Il ne contient ni toilettes, ni douche (parfois une douchette à utiliser à l’extérieur) et aura un petit réservoir d’eau. Il convient aux personnes qui ont un petit budget et qui se satisfont du minimum. 

> FOURGON

  • dimensions : 2m40 à 2m80 de hauteur x environ 6m de long
  • stationnement : plus compliqué qu’un van, mais de nombreux parkings accessibles
  • consommation : 9 à 10L/100km
  • autonomie : 2 à 3 jours suivant le type de véhicule
  • péage : catégorie 2
  • nombre de personnes : 5 personnes maximum

Le fourgon aménagé est le véhicule intermédiaire qui permettra d’avoir un plus grand espace qu’un van sans avoir le gabarit d’un camping-car. Le stationnement est un petit peu plus compliqué qu’un van mais de nombreux endroits lui reste accessibles. Celui-ci comporte souvent un couchage permanent et parfois une douche et des toilettes selon les modèles. Moyennant un budget un peu plus important que pour un van, il convient aux personnes qui souhaitent un peu plus de confort tout en restant proche de la nature. 

> CAMPING-CAR 

  • dimensions : jusqu’à 4.2 m de hauteur, 18m de longueur et 2.55m de largeur
  • stationnement : spécial camping-cars
  • consommation : entre 11L et 15L/100km
  • autonomie : 2 jours maximum
  • péage : catégorie 3
  • nombre de personnes : 4 à 5 personnes en général, mais peut aller jusqu’à 7 personnes

Le camping-car est le véhicule le plus imposant. Beaucoup moins discret et avec une conduite moins facile, il ne pourra pas se garer où il veut et devra souvent aller dans des stationnement spéciaux pour les camping-cars (ou des campings). Sa consommation est également plus importante et son autonomie plus basse due à tous ses équipements. En effet, avec un plus grand frigo, une grande réserve d’eau, une salle de bain et de nombreux équipements, le camping-car est presque une maison qu’on a avec soi. Le camping-car nécessite d’avoir un plus grand budget et une approche plus distante avec la nature. Il conviendra à ceux qui veulent avoir un maximum de confort

Vans et fourgons aménagés ne sont pas immédiatement estampillés véhicule de loisirs : un atout pour stationner et circuler librement. Dans un van on vit essentiellement dehors, contrairement au camping-car qui propose un espace de vie bien plus aménagé à l’intérieur. La différence de prix entre les vans et les fourgons ne sera pas énorme. Les vans avec leur aménagement optimal peuvent même se révéler plus chers qu’un fourgon. En revanche, le confort d’un camping-car se payera bien plus cher ! 

Dans tous les cas, vous pouvez conduire ces types de véhicule avec le permis voiture

  • Faut-il s’y connaître en mécanique ? 

Vu mes connaissances en mécanique, je dirai que non, vous n’avez pas besoin de vous y connaître pour voyager en van. Après tout dépend combien de temps vous partez, ce que votre assurance prend en charge, et si vous avez la poisse… C’est bien de s’y connaître un minimum, genre batterie, huile, pneus… comme lorsque vous conduisez une voiture en fait ! 

  • Faut-il acheter ou louer son van ? 

Tout dépend de votre utilité. Si vous partez pour un an en van en Australie, il peut être intéressant de l’acheter (quitte à le revendre après) mais si vous ne partez que deux semaines dans le sud de la France, je vous conseille plutôt une location. Dans tous les cas, pour les premières fois, la location vous permettra de savoir si vous aimez ce type de voyage et si vous pouvez l’envisager sur le long terme, et donc envisager un achat. 

  • Où louer son van ?

En ce qui concerne la location (je ne peux pas vous conseiller en achat), il existe deux moyens de louer un van : via un particulier ou via une agence

Une agence peut vous mettre plus en confiance car vous serez face à des experts des véhicules aménagés. Vous signerez un contrat et vous êtes sûr d’avoir un véhicule en bon état de fonctionnement. De plus, on vous expliquera en détails toutes les fonctionnalités du van, on peut vous conseiller et vous pouvez les appeler à toute heure en cas de problème. 

Si vous souhaitez louer via un particulier, il existe différentes plateforme de location entre particuliers sur internet (Wikicamper, Yescapa…) où vous pourrez choisir le van qui vous convient. Vous aurez probablement plus de choix qu’en agence, mais attention aux arnaques. Un bon propriétaire doit réaliser un bon état des lieux, vous expliquer tout le fonctionnement du van et répondre à vos questions. N’hésitez pas à appeler le propriétaire du van en cas de besoin. 

Dans les deux cas, l’assurance doit être comprise et une caution est souvent demandée

De notre côté, nous avons loué avec l’agence WeVan, une agence très compétente et à l’écoute que je vous conseille. Le prix n’est pas forcément plus cher en agence qu’en location via un particulier, à vous de comparer ! [cf la partie sur le budget plus bas]

♦♦♦

♦ Le matériel

  • De quoi est équipé un van ? 

Suivant le modèle de van, il existe un petit nombre de variantes. Pour commencer, certains vans disposent d’une banquette arrière à trois place (contre deux généralement). On y voyagera à 5. Il en existe aussi qui dispose d’un agencement sur rails, de sorte qu’on pourra transformer les sièges de la banquette arrière en couchage. La plupart des vans comprennent aussi un bloc cuisine (frigo, évier, réserves d’eau et des rangements. Certains ont un toit relevable. Et parfois, dans de rares cas, ils sont dotés d’un coin sanitaire, avec un receveur de douche et un WC chimique ou toilettes sèches. Ce qu’il faut savoir c’est que dans un van, tout est fait pour optimiser l’espace

Après si vous avez choisi d’investir dans un van, libre à vous de l’aménager comme vous le souhaitez ! 

  • Y-a-t-il de l’électricité dans un van ?

Si vous louez un van, vous devriez avoir de l’électricité dedans. Certains marchent aux panneaux solaires, d’autres par rechargement électrique. Il faut savoir l’autonomie de votre van pour ne pas tomber en rade d’électricité. Le nôtre pouvait tenir 3 jours sans rouler. Ainsi, pour les vans à rechargement électrique, si on reste plusieurs jours au même endroit pensez à le recharger. Mais si vous roulez tous les jours, vous n’aurez aucun problème car la batterie recharge l’équipement électrique du van. Dans la plupart des vans, vous aurez des prises pour recharger vos appareils. Vérifiez si ce sont des prises secteurs, USB ou via l’allume-cigare. 

  • Y-a-t-il du chauffage/la clim dans un van ?

La plupart des vans de location comprendront le chauffage. Ce qui n’est pas toujours le cas pour la climatisation. C’est à vous de vous renseigner auprès de l’agence ou du propriétaire. Mais n’oubliez pas de poser la question car il existe de rares cas où il n’y a ni chauffage, ni climatisation et cela peut être d’un grand inconfort lors d’un voyage. Attention, cependant la plupart du temps, il n’y a pas d’eau chaude. 

  • Quel matériel devons-nous prendre pour un voyage en van ? 

C’est la question que l’on se pose tous lorsque l’on prépare notre voyage en van. N’hésitez pas à vérifier auprès de l’agence de location ou du propriétaire sur le matériel qui est déjà fourni dans le van. De votre côté, voici une liste non-exhaustive des fournitures que je vous conseille de prendre pour un voyage en van : 

  • une douche solaire si la douche n’est pas incluse (et une cabine de douche pour se cacher des regards)
  • un savon et shampoing respectueux de l’environnement 
  • une lampe frontale et d’autres lampes de poche pour s’éclairer la nuit 
  • un anti-moustique 
  • un sac de couchage ou des draps
  • une crème solaire (car vous passerez beaucoup de temps en extérieur)
  • des lunettes de soleil (notamment pour la conduite)
  • un GPS si celui-ci n’est pas fourni dans le van (ou sinon vous pouvez télécharger l’application Maps.me accessible aussi sans réseau)
  • une trousse de secours pour les petits bobos
  • un jeu de cartes pour s’amuser le soir ! 

N’hésitez pas à me dire en commentaire s’il y a d’autres choses indispensables pour vous à amener lors d’un voyage en van. À savoir qu’il est possible de louer certaines choses en agence, comme des toilettes sèches ou une cabine de douche. Nous avions loué une cabine de douche pour un supplément de 15€ et ça a été super pratique pour les douches en extérieur !

 

♦♦♦

Le quotidien

  • Où dormir ? 

C’est la question principale qu’on se pose lorsque l’on organise un voyage en van, mais c’est la réponse la plus chouette ! On dort où on veut ! Bien sûr, il y a quelques règles à respecter (attention elles ne sont pas les mêmes dans tous les pays, vérifiez bien) comme ne pas stationner dans les endroits non-autorisés, dans les parcs nationaux protégés et zones protégées. Mis à part ça, vous pouvez dormir à peu près partout. Cela vous laisse du choix ! Vérifiez bien lorsque vous vous stationner pour la nuit, si vous êtes dans un lieu qui ne dérange pas les habitants. C’est un peu le privilège du voyage en van de dormir dans un endroit différent tous les soirs. Si vous êtes encore novice, je vous déconseille d’aller dormir pour votre première nuit en pleine forêt car on peut avoir peur (c’était mon cas), privilégiez un endroit pas loin des habitations (sans être en plein centre) avec un peu de vie autour. 

Voici une petite liste de critères pour trouver votre emplacement idéal : 

  • un terrain plat pour dormir à plat c’est mieux pour ne pas rouler sur la personne d’à côté
  • un endroit discret pour ne pas importuner les locaux
  • OKLM (être au calme), pour ne pas avoir du bruit toute la nuit (donc on évite de se poser à côté des bars) 
  • près de toilettes publiques ou d’un lieu sauvage caché où l’on peut faire son pipi du soir tranquille
  • avec une jolie vue si possible (ça c’est ce qu’on espère tous mais ça n’arrive pas tout le temps)

Vous pourrez trouver des endroits de stationnement pour la nuit sur l’application park4night. L’application indispensable des vanlifers ! 

  • Comment on fait pour cuisiner ? 

La plupart des vans et fourgons aménagés sont équipés à minima d’un frigo, un évier et une plaque de cuisson. Sinon il existe toujours des glacières électriques et des plaques de cuissons à louer ou acheter. En passant par une agence, vous aurez généralement les ustensiles de cuisine (assiettes, couverts, casseroles, tire-bouchon…) l’essentiel quoi ! Si vous louer via un particulier, n’hésitez pas à lui demander. Souvent il vous faudra acheter le consommable (liquide vaisselle, éponges et votre nourriture) mais encore une fois n’hésitez pas à demander. 

Ainsi, vous pourrez vous préparer des plats chauds comme froids. Préparez des plats simples est conseillés vu l’espace dont vous disposer mais rien ne vous empêche de jouer les chefs cuisto en van !

Oui c’était l’heure de l’apéro !
  • Comment on se lave ? 

Dans les vans aménagés, il n’y a généralement pas de douche. Mais il existe différentes alternatives. Dans notre cas, notre van comportait une douchette à brancher à l’arrière pour se doucher en extérieur. Sinon, vous pouvez prendre avec vous une douche solaire (50€) que vous trouverez dans les magasins de sport, tel Decathlon. Dans les deux cas, je vous conseille d’avoir une cabine de douche pliable (40€) pour vous cacher des regards indiscrets. Ainsi vous pourrez vous laver en pleine nature avec cet équipement. Pensez au savon écologique, lorsque vous vous lavez dans la nature. 

Autre solution pour se laver, vous pouvez trouver des douches municipales dans certaines communes, sur les aires d’autoroutes ou le long des plages. Il est aussi possible de profiter des douches des campings contre quelques euros dans lesquels vous n’êtes pas forcément obligés d’utiliser leurs emplacements ou services. 

Il arrive parfois, que vous n’ayez pas de douches à disposition, que vous ne pouvez sortir votre douche pour des questions de météo ou autre, dans ce cas, on utilisera la bonne vieille méthode du gant de toilette au robinet ou alors on se lavera à la lingette (beaucoup moin écolo). 

  • Qu’en est-il des toilettes ? 

C’est LA question qu’on m’a le plus posée ! Ça a donc l’air d’être THE question ! Si vous souhaitez avoir des toilettes avec vous, il est possible d’acheter ou de louer (via votre agence) des toilettes portables en carton ou des toilettes sèches. Il existe aussi des toilettes portables chimiques mais beaucoup moins respectueuses de l’environnement. 

Pour les plus aventureux (comme nous), on utilisera les toilettes publiques (en espérant qu’elles ne soient pas trop sales) ou les toilettes des bars-restaurants, des musées ou lors de tout autre sortie. Mais il est fort probable qu’on doive à un moment ou un autre, faire nos besoins dans la nature. C’est pour ça que le choix de l’emplacement est important. Un coin un peu à l’écart, qui nous cache des regards indiscret est parfait. La règle d’or : ne pas jeter son papier dans la nature. Ramenez-le avec vous et jetez-le dans une poubelle. 

  • Comment fait-on sa lessive ? 

Il existe quelques méthodes pour la lessive. On peut opter pour un lave-linge portable, des sacs de lavage portatif ou encore aller dans des laveries (notamment au camping). J’aime beaucoup la méthode du bidon de canoë où l’on met son linge dans le bidon étanche avec de l’eau et de la lessive. On le laisse dans le van pendant que l’on roule, que ça secoue un peu puis on essore et on sèche. Bien évidemment on peut aussi laver son linge à la main, mais attention à la consommation d’eau. Pour ce qui est du séchage, il sera plus facile de sécher son linge en extérieur l’été lorsqu’il fait chaud et qu’il y a du vent. Sinon il faudra faire preuve d’imagination pour trouver comment étendre son linge à l’intérieur. Mais rien n’est impossible !

  • Où trouver de l’eau ? 

Comme on l’a vu plus haut, l’eau est limité dans le van et il faudra faire attention à sa consommation d’eau. Votre réservoir d’eau peut contenir plus ou moins de litres et vous tiendra un certain temps mais à un moment, il faudra probablement le re-remplir (et vider les eaux usées). Dans ce cas, rendez-vous dans des points d’eau que l’on trouve la plupart du temps dans les campings. On peut y accéder moyennant quelques euros pour remplir son réservoir et faire la vidange des eaux usées. Encore une fois, vous trouverez les points d’eau indiqués sur park4night

Une solution pour avoir de l’eau gratuitement ? Rendez-vous au cimetière ! En effet, il y a dans presque tous les cimetières un robinet d’eau potable (si elle n’est pas potable ça devrait être indiqué) auquel vous pouvez vous brancher pour remplir votre réservoir. Attention tout de même à ne pas déranger les gens qui peuvent se recueillir. 

Notre réservoir d’eau contenait 30L et c’était juste assez pour environ 2 douches et 1 vaisselle. Comme quoi ça va très vite ! Je vous conseille d’avoir toujours un bidon d’eau potable avec vous (10L suffit), au cas où, que vous utiliserez si vous n’avez plus d’eau dans votre réservoir et que vous n’avez pas de point d’eau à proximité, pour l’essentiel : boire et se laver les dents. 

♦♦♦

Le budget

  • Quel budget pour un voyage en van ?

La question du budget m’a souvent été posée lorsque j’ai évoqué mon voyage en van. Pour notre Volkswagen California Coast, nous avons payé 688€ pour une semaine entière (8 jours et 7 nuits). Nous avons pris en supplément la cabine de douche (15€) et le forfait ménage inclus (45€). Ce qui revenait à 748€ donc 374€ chacune (344€ sans les suppléments), un budget tout à fait acceptable pour un voyage de ce genre.

Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas plus cher de louer en agence plutôt que vers un particulier. Le prix à la semaine sur les sites de location via particuliers étaient plus chers. Après je vous conseille de comparer les deux et de faire votre choix. La location via un particulier peut avoir l’avantage d’être plus pratique, par rapport à la localisation notamment (les agences ne se trouvent pas partout) et vous pouvez avoir un plus large choix de modèles de véhicules.

Comptez en moyenne en France entre 700€ et 900€ la semaine en haute saison suivant le type de véhicule. Les prix peuvent chuter en basse saison, surtout l’hiver. Ça peut donc être un bon plan pour les plus aventureux. Bien évidemment plus le véhicule sera aménagé, plus il vaudra cher. 

  • Est-ce économique de voyager en van ? 

Alors tout dépend avec quoi on compare. D’abord ce qu’il faut dire c’est que le voyage en van est fait pour des road-trips donc avec plusieurs destinations. Si vous devez réserver un hôtel dans chaque ville, ou un gîte chaque soir en plus de vos transports (voiture, bus, train ou avion) oui ça sera plus économique et surtout moins prise de tête car vous n’aurez pas besoin de tant d’organisation et vous pourrez choisir le jour-même où dormir ! De plus, vous économiserez aussi sur la nourriture car vous pouvez faire à manger dans votre van. Le transport et le logement faisant parti du même “package”, le voyage en van est souvent plus économique que si l’on doit réserver logement + transports. 

Par contre, si vous êtes plutôt aventurier, que vous partez en voiture, ou même en vélo, avec votre tente en camping (payant ou sauvage), opter pour un voyage en van vous reviendra effectivement plus cher. Mais ce n’est pas la même expérience. Avec le van, vous pourrez dormir au sec les jours de pluie, et vous n’aurez pas à remballer votre tente tous les jours vu que vous emportez votre maison avec vous. Bref, le van est pour moi un très bon rapport qualité/prix pour un road-trip nature et permet une plus grande flexibilité. 

Si vous partez en solo, la location d’un van peut vous revenir plus cher que le transport + hébergement, notamment si vous optez pour des hébergements peu coûteux (comme des auberges de jeunesse). Le van est vraiment avantageux financièrement à partir du moment où l’on part à deux. 

♦♦♦

Dans cet article, je parle principalement du voyage en van sous forme de location, pour des vacances, car c’est celui que j’ai pu expérimenter. Je n’ai pas voulu parler de l’achat d’un van car je ne m’y connais pas et d’autres blogs bien plus légitimes que le mien pourront vous en parler. 

Je pense avoir répondu à toutes les questions que vous vous posez sur le voyage en van. En tout cas, c’était toutes les questions que je me suis posée avant de tenter l’aventure ! Maintenant, c’est à vous de partir ! Si vous avez déjà tenté l’expérience, n’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé en commentaires, si c’est un mode de vie que vous aimez. Pour ceux qui se poseraient encore des questions auxquelles je n’aurais pas répondu dans cet article dites-le moi en commentaires, je serai ravie d’y répondre et je pourrais actualiser l’article. 

J’espère que cet article vous aura plus et vous aurez pu trouver toutes les informations que vous recherchiez. Alors sautez le pas, la vanlife vous attend ! 

xoxo Cindy


ON SE RETROUVE SUR PINTEREST ? 

Voici les images à épingler pour retrouver mon article plus facilement. Encore plus de photos sur mon compte Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :