L’inde c’est un voyage unique. Une destination que l’on prépare méticuleusement. Bon nombres de touristes arrivent dans le pays et se retrouve très surpris par ce changement de décor et cette transition culturelle. Alors l’Inde, ça se prépare. Avant le voyage, on lit des bouquins, des blogs, des interviews de voyageurs pour savoir comment s’est passé leur voyage. Et savoir si l’Inde nous conviendrait. On peut vouloir partir en Inde pour la culture, le dépaysement, les paysages, la vie, la nourriture… Bref il y avait beaucoup trop de raisons.

Pour moi le déclic ce fût lors d’une présentation orale pour un cours, nous avions choisi d’étudier la ville de Delhi. L’Inde m’est restée dans la tête jusqu’à ce que je saute le pas (et je ne le regrette absolument pas) ! Dans cet article, je vous dis comment organiser un voyage en Inde, étape par étape. 

1. Le syndrome de l’Inde

Avant de partir, j’ai lu beaucoup de blogs et mon collègue m’a offert pour mon anniversaire le Lonely Planet sur l’Inde en anglais que j’ai dévoré ! Il est important de se renseigner sur l’Inde pour savoir si ce pays nous conviendrait ou non.

J’ai lu des articles sur le syndrome de l’Inde qui est un mal étrange du voyageur occidental. Angoisse et tristesse inexplicables, crises de panique et de sidération, et même hallucinations sont des symptômes de ce mal étrange qui affecte les voyageurs occidentaux. Il parait que ça s’arrête dès qu’on remonte dans l’avion pour rentrer à la maison. J’ai trouvé ça fou ! Je sais que l’Inde est dépaysant, qu’il y a de la pauvreté, que l’on peut voir des choses très dures, qu’il y a du monde partout, que les gens me dévisageront car j’ai une belle tête d’occidentale et que je ne me fondrais pas dans la masse, comme j’ai pu le faire lors de mes précédents voyages… Mais je ne savais pas qu’un tel voyage pouvait pousser les gens à un tel état au point que ça en devienne un « syndrome de l’Inde ». Il faut se dire que ça n’arrive pas à tout le monde et que si vous avez vraiment envie d’aller en Inde, vous risquez normalement d’aimer le pays et même d’en tomber amoureux. 

→ Voir mon article sur le choc culturel en Inde

2. Savoir où et quand partir en Inde

Une fois que vous avez décidé de partir en Inde, et que vous avez surmonté cette appréhension du syndrome de l’Inde, il faut vous fixer une date de départ. Ensuite, il faut décider (suivant comme vous pouvez) le temps que vous allez rester sur place. Ce temps dépendra forcément des endroits que vous souhaitez visiter. L’Inde est immense ! Vous ne pourrez jamais tout visiter en un mois. Il faut prendre en compte les distances qui séparent plusieurs villes ou régions souhaitées pour ne pas surbooker votre voyage. Renseignez-vous bien au préalable.

Pour ma part, j’ai choisi d’atterrir à Delhi car j’ai un ami qui vit sur place. Je visiterai donc le nord de l’Inde et tout ce qui est autour de Delhi. Pour la période, j’ai toujours été tentée de faire le Holi Festival, et comme cette année-ci (2018), le festival tombait le 3 mars, j’ai pu prendre 13 jours de congés à cette période. J’ai toujours rêvé de fêter ce festival des couleurs un jour en Inde. Je reprends alors contact avec mon ancien voisin de Dublin qui vit maintenant en Inde. Je lui parle de ce voyage que je rêve de faire. Il est heureux que je vienne découvrir son pays et m’aide pour me dire ce qu’il y a à visiter et il m’annonce qu’il pourra m’héberger. Je suis ravie, il n’y a plus qu’à attendre ma paie et prendre les billets !

Holi Festival

3. Les billets d’avion

Une fois la période choisie, il est temps de trouver un billet d’avion pas trop cher ! Mon conseil : réserver en avance et être flexible sur ses dates ! J’ai acheter mes billets d’avion en juillet pour partir en février-mars, soit 7 mois à l’avance ! Et je peux vous dire que durant tout le mois de juillet 2017, Skyscanner est devenu mon ami !

J’arrive à dégoter un billet : Toulouse-Delhi aller/retour pour 380€ du jeudi 22 février 2018 au mardi 6 mars 2018. C’est top ! Cependant en me renseignant sur la compagnie nous proposant les billets à 380€ sur internet, je me rends vite compte que beaucoup de personnes ont eu des problèmes avec cette compagnie (retards, remboursements, changement de vol, etc.). Je ne suis pas prête à prendre le risque pour un voyage de cette importance (sachant que ça sera sûrement mon seul grand voyage de l’année). Je regarde donc les prix avec d’autres compagnies, Air France nous propose des vols pour les mêmes dates à 420€ aller/retour, nous avons confiance, adjugé, vendu ! Nous prenons nos billets dès que notre paye tombe sur notre compte ! A moi l’Inde ! 

4. Le visa

Les billets d’avion en poche, c’est maintenant le Visa qu’il faut obtenir ! Attention à ne pas le demander trop en avance ou trop en retard, car il faut que cela convienne avec vos dates de départ. La demande de Visa se fait au plus tôt 4 mois à l’avance et au plus tard 15 jours avant le départ

Fabrice du blog The Big Snail m’a indiqué le site Indian Visa Online sur lequel j’ai fait ma demande de visa. Je ne vais pas vous mentir, la demande est longue ! Il faut avoir du temps devant soi. En plus pour moi il y a eu un bug à un moment et j’ai dû recommencer. Toute la demande est en anglais, si vous n’avez pas un bon anglais, je vous conseille donc de faire la demande avec quelqu’un qui parle anglais pour vous aider. Ce qui a été le plus dur pour cette demande de visa c’était la photocopie de ma photo d’identité et de mon passeport. Car je les scannais depuis mon imprimante mais le format était trop gros par rapport à ce que le site demandait. Après moultes bidouillages, j’ai réussi à passer mes fichiers en format web et ma demande est partie ! Il y a pas mal de contraintes donc faites attention. De même, les accents et signes de ponctuation ne sont pas acceptés dans votre demande. Mais je pense que c’était le plus simple de faire un Visa en ligne plutôt que d’aller faire la queue dans une ambassade. 

Deux jours plus tard, j’ai reçu un mail INDIAN e-VISA. Mon Electronic Travel Authorization (ETA) est granted! Je suis donc officiellement autorisée à partir ! 

Pour info, cette demande ne m’a coûté 43€ et le visa online est largement suffisant pour une destination touristique de quelques semaines.

5. Préparer son itinéraire et réserver les hébergements

Billets pris et Visa validé, il faut maintenant préparer son itinéraire ! Normalement, vous partez en Inde avec déjà une idée en tête au moment de réserver votre vol. À présent c’est le moment d’affiner les recherches pour savoir exactement dans quels endroits vous souhaitez vous arrêter, les activités que vous voulez faire et réserver les transports et hébergements. En ce qui concerne ces derniers, ça peut très bien se faire sur place. J’ai réservé tous mes transports entre chaque ville, une fois sur place. Les bus et trains ne sont pas chers. Mais si vous souhaitez aller d’une ville à une autre en avion, je vous conseille de le réserver à l’avance. Idem pour l’hébergement, vous trouverez toujours un hôtel sur place. Mais n’oubliez pas de réserver à l’avance au moins pour les premières nuits. Cela vous évitera de galérer dès l’arrivée. 

Pour ma part, j’ai donc décidé de faire un petit roadtrip en Inde du Nord. Arrivé à Delhi, je partirai ensuite découvrir la capitale du Rajasthan Jaipur puis Agra pour voir le fameux Taj Mahal. Ces trois villes forment le triangle d’or de l’Inde, comme on l’appelle, qui représente un grand engouement touristique. Ensuite, je remonterai à Dehradun (là où vit mon ami indien) pour passer le Holi Festival dans l’Himalaya, plus précisément dans la jolie ville de Rishikesh, au bord du Gange, avant de prendre mon vol retour à Delhi. 

À ce stade-là, je ne savais pas encore comment j’allais me rendre d’une destination à une autre. En bus ou en train, probablement. J’ai fait les deux et les réservations firent très faciles. Par contre, j’ai réserver avant le départ mon hôtel à Jaipur (le reste du temps j’ai été hébergée) et j’ai pu avoir une super chambre à un prix très bas !

→ Voir mon itinéraireen Inde du Nord

6. Vaccins et médicaments

Aucun vaccin n’est obligatoire pour l’Inde. Il faut être à jour dans les vaccinations universelles (diphtérie, tétanos, polio, coqueluche, hépatite B, ROR). Cependant, certains sont vivement conseillés suivant les régions où vous vous rendez, notamment le combo hépatite A + typhoïde, plutôt préconisé pour l’Inde du Sud. En période de mousson, il sera conseillé de faire le vaccin contre l’encéphalite japonaise, et dans certains cas, celui contre la rage. 

Un traitement contre le paludisme peut vous être prescrit si vous voyagez en période de mousson ou en campagne, notamment dans les zones comportant des moustiques. Dans tous les cas, que vous preniez le traitement ou non, je vous conseille de partir avec un anti-moustiques, vous serez plus tranquille. Et évidemment dans les zones à risque, il faut bien se protéger avec des moustiquaires, des vêtements longs et des répulsifs, car il y a également risque de dengue, chikungunya ou autre maladie transmissible par les moustiques. Lors de mon voyage, je n’ai pas eu recours à ce traitement car je restais dans le nord de l’Inde, en période sèche et principalement dans des villes. 

En ce qui concerne les médicaments, je vous conseille de partir avec les basiques : paracétamol, anti-diarrhéiques et Gaviscon. En effet, il serait dommage d’attraper la tourista et de ne pouvoir se soigner. Même si, vous trouverez facilement toutes sortes de médicaments en Inde. 

Dans tous les cas, je vous conseille de voir votre médecin traitant avant votre départ et de lui parler de votre voyage. Lui seul, saura bien vous conseillez sur ce qui est le mieux pour vous. 

7. Préparer sa valise

Le grand départ approche, toutes les cases sont cochées, il ne reste plus qu’à faire votre valise ou votre sac à dos ! Pour cela voici une liste non-exhaustive des basiques que vous pourrez emmener pour un voyage en Inde : 

  • des vêtements amples et longs (comme les indiennes mais vous pourrez également en trouver sur place)
  • un ou plusieurs foulards qui vous serviront à vous couvrir les épaules et les bras dans la rue et parfois la tête dans des lieux sacrés 
  • du désinfectant (car vous ne trouverez pas toujours de quoi vous lavez les mains partout)
  • des chaussures de marche (quand vous marcherez beaucoup) et des sandales (facile à retirer pour rentrer dans les maisons et lieux sacrés)
  • des vêtements blancs qui ne craignent rien si vous faites le Holi Festival
  • un chapeau ou une casquette pour se préserver du soleil et/ou de la poussière 
  • des lunettes de soleil, idem pour le soleil mais aussi la poussière
  • une gourde et des pastilles pour désinfecter l’eau 
  • crème solaire
  • anti-moustiques
  • quelques médicaments de base (cf plus haut)
  • petit sac à garder toujours avec soi avec copie de son passeport et visa. 
  • et tous vos accessoires électroniques : portable, chargeur, appareil photo… 

Je vous conseille de ne pas trop charger votre valise à l’aller afin d’avoir de l’espace pour ramener des tissus, vêtements et souvenirs d’Inde. De toute manière, vous trouverez quasiment tout ce dont vous aurez besoin sur place. 

C’était mes 7 conseils pour préparer son départ en Inde, j’espère que ceux-ci vous auront aidés. Dîtes-moi si vous êtes déjà allés en Inde ? Sinon, est-ce que c’est un pays qui vous tente ou pas du tout ? 

xoxo Cindy

 


ON SE RETROUVE SUR PINTEREST ? 

Voici les images à épingler pour retrouver mon article plus facilement. Encore plus de photos sur mon compte Pinterest

6 commentaires

  1. Pour le syndrome de l’Inde, ne stresse pas trop quand même, il y a des millions de touristes qui viennent en Inde chaque année. En plus tu auras ton ami avec toi donc tout ira bien !
    Tu comptes passer Holi dans l’Uttarakhand ? Pendant la fête sois quand même prudente, sors avec des amis. Les Indiens sont parfois un peu trop entreprenants durant cette fête avec les femmes, surtout occidentales… Renseigne-toi sur Holi et l’aspect religieux souvent négligé des touristes. Tu pourras mieux profiter des rituels auxquels tu assisteras.
    Bon préparatifs pour ton voyage ?

    1. Oui je vais passer le Holi dans l’Uttarakhand, probablement à Dehra Dun. J’ai vu que les festivités était bien différentes suivant l’endroit où l’on se trouve dans le pays. Oui je ferai attention mais entouré de deux garçons ça devrait aller ! 😉

  2. Whoua super article, et super destination ! Je suis sûre que cette expérience, encore plus pendant Holi, sera géniale. Et sinon je rejoins totalement le commentaire de The Big Snail ?

  3. J’adorerais y aller, cependant le petit dernier est encore un peu jeune pour ce genre de destination… C’est un joli film de Lelouch qui m’a encore plus donné envie d’y aller, je ne sais plus le titre, c’est avec Dujardin.

    1. Le film c’est Un + Une je crois ! Il faudrait que je le vois d’ailleurs ! C’est vrai qu’il y a des destination plus ou moins facile selon l’âge des enfants…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :