La Bretagne, c’était une première pour moi. Alors quoi de mieux qu’un road-trip pour découvrir cette région entre terre et mer ? La Bretagne invite à cette reconnexion entre l’Homme et la nature. Dans cette région encerclée par les eaux, on vit autant sur terre qu’en mer. Ses habitants vivent aux rythmes des vents et des marées et dès qu’on pose le pied sur cette presqu’île, on ressent ce besoin de nature. La Bretagne est aussi la terre des mythes et légendes, et nous fait rêver à travers ses croyances. On apprécie la chaleur de ses habitants, mais aussi les crêpes et galettes que l’on aura mangé tout le long de ce voyage. Bref, la Bretagne c’est une terre à part, bien différente de ce que j’ai connu jusque-là et je vous emmène découvrir la Bretagne entre nature sauvage, histoires et rencontres.

Pour ce road-trip, nous avons opté pour un van, qui nous permettra d’être flexible tout au long de notre voyage, de pouvoir s’arrêter au plus proche de la nature et dormir n’importe où. Le van (ou le camping-car) est un bon moyen de visiter la Bretagne, car la région s’y prête vraiment. Il n’y a pas d’autoroute en Bretagne (donc pas de péages), les distances sont plutôt courtes, vous trouverez régulièrement des points de recharge d’eau ou d’électricité, des campings (surtout l’été) et de nombreux spots pour se poser en pleine nature. Et oui, disons-le ! La Bretagne ce n’est pas que de la pluie ! Nous avons eu d’ailleurs beaucoup de chance et (presque) que du soleil. Le van est donc un bon moyen aussi de profiter tout en suivant la météo ! Nous sommes parties de Rennes en van avec pour objectif de faire le tour de la Bretagne du sud au nord et rester ensuite quelques jours découvrir la capitale bretonne. Je vous emmène donc découvrir les différentes étapes de notre itinéraire !

♦ La forêt de Brocéliande

À environ 1h de Rennes, la forêt de Brocéliande fût la toute première étape de notre road-trip. Sur la carte, située entre l’Ille-et-Vilaine et le Morbihan, elle sera nommée la forêt de Paimpont. La forêt mythique aux légendes du roi Arthur accueille de nombreux curieux mais elle est tellement dense (et s’étale quand même sur plus de 7000 hectares) que vous vous y croirez seul(e) ! Il y a plusieurs randonnées à faire, suivant le temps que vous voulez y consacrer. Je vous avoue que, nous nous sommes un peu perdues sur les chemins mais nous avons réussi à retrouver notre van ! Parmi les choses que nous avons vu dans cette forêt : le val sans retour, le rocher des faux amants, l’arbre d’or, l’étang du miroir aux fées… Mais c’est vraiment l’hotié de Viviane qui nous a fait le plus peur. 

Pour l’histoire on dit que c’est à cet endroit que Viviane tuait et enterrait ses amants. Et une fois arrivée devant, mon téléphone sonne (numéro inconnu évidemment), je décroche et là on me dit “goodbye” et ça raccroche. J’essaye de rappeler, croyant à une blague, mais là on me dit “le numéro que vous cherchez de joindre n’est pas attribué”. Je ne vous dis pas le flippe qu’on a eu tout le long de la rando ensuite. 

→ Retrouvez toutes les infos et les légendes de la forêt de Brocéliande sur leur site officiel. 

Pour finir, en sortant de la forêt nous nous sommes arrêtées quelques instant admirer le château de Trécesson, à quelques minutes de là. Un château médiéval, où l’on peut voir ses imposants murs de schiste rougeâtre se reflètent dans les eaux de l’étang qui l’entoure. 

Rochefort-en-Terre

Après notre première nuit au milieu de nul part, nous nous sommes arrêtées visiter le village typique de Rochefort-en-Terre, qui était sur notre route et que l’on nous a recommandé et nous n’avons pas été déçues ! Élu “village préféré des Français”, Rochefort-en-Terre a su nous séduire avec ses petites ruelles pleines de charme, ses maisons à pan de bois, ses boutiques artisanales et toutes ses jolies fleurs. Bien sûr, il était également grand temps pour nous, dans notre épopée bretonne, de manger une galette bretonne et boire du cidre ! Notre choix s’est alors penché vers la crêperie La Tour du Lion avec sa jolie petite terrasse intérieure et je ne pourrais que vous recommander cet établissement tant pour ses bonnes crêpes, que pour son accueil chaleureux ! 

Vannes et le golfe du Morbihan

La ville de Vannes a un charme incontournable. Mais alors que dire du golfe du Morbihan ? Nous avons commencé par visiter Vannes avant de se rendre autour du golfe du Morbihan. Vannes est une petite ville fortifiée et sa vieille ville se caractérise par ses rues pavées et ses portes médiévales. Le centre-ville est assez petit et nous avons pu le visiter à pied en moins d’une heure. On y a découvert : la Porte Saint-Vincent, la place des Lices avec son marché, l’hôtel de ville et bien sûr la fameuse Cathédrale Saint-Pierre (qui est très impressionnante). Nous sommes descendues en direction du port par le jardin des remparts, à l’extérieur de la ville fortifiée, qui donne un autre point de vue sur la ville, où vous pourrez admirer la tour du Connétable et les lavoirs. On a également apprécié se promener le long des quais du port. Port depuis lequel vous pouvez rejoindre en bateau plusieurs îles du golfe du Morbihan. 

Le golfe du Morbihan est vraiment un lieu incroyable et unique. C’est LA baie bretonne à visiter ! Un lieu calme, où terre, ciel et mer se mélangent et apporte une vraie douceur au paysage breton. La légende veut que le golfe du Morbihan soit né des larmes des fées renvoyées de la forêt de Brocéliande. Elles auraient également jeté leurs couronnes qui se seraient transformées en îles. Le golfe du Mor-Bihan (qui signifie petite mer en breton) est l’un des plus beau paysage de Bretagne. On peut y passer pas mal de temps car il y a beaucoup de promenades à faire en bord de mer, de plages, d’îles ou îlots à découvrir. Parmi les plus connues, on pourra citer l’île aux Moines et l’île d’Arz, mais on compte en tout plus de 40 îles dans ce petit océan. Pour notre part, nous nous sommes baladées le long de la pointe d’Arradon, nous avons voulu rejoindre à pied l’île de Berder, mais malheureusement c’était la marée haute (et nous avons failli mourir en essayant de traverser !), nous nous sommes rabattues alors en mangeant des huîtres chez l’ostréiculteur à côté. On a apprécié la baignade sur la plage de Locquimel avec vue sur les îles alentours et on a vraiment adoré la balade le long de la pointe du Blair. Bref, il y a de nombreuses choses à faire dans le golfe du Morbihan. Une chose est sûre, vous ne vous ennuierez pas ! 

Quiberon 

Située à un peu moins d’1h de Vannes, la presqu’île de Quiberon est un lieu sauvage, une petite enclave de terre au milieu de la mer. C’est depuis son port que vous pourrez rejoindre la fameuse Belle-île-en-mer, mais aussi l’île d’Houat et l’île d’Hoédic. Entre plages calmes et côte sauvage, la presqu’île a un charme fou et des paysages à couper le souffle ! Ça a été pour moi un réel coup de coeur. Du côté Atlantique, l’érosion a façonné la côte granitique au fils des saisons, avec des falaises sans cesse fouettée par le vent et la mer. Du côté baie de Quiberon, on retrouve de longues étendues de plages au sable fin et à la mer calme. Un contraste saisissant qui mérite vraiment qu’on s’y attarde. On y a passé la nuit, face à l’océan, dans lequel on s’est jeté dans les vagues au coucher du soleil. Un moment vraiment magique. Les images parlent d’elles-mêmes. 

Concarneau 

La petite ville de Concarneau vaut le détour ! Encerclée par ses remparts datant du Moyen-Âge et entourée par la mer, la ville close a gardé son architecture au fils des siècles. On a aimé se balader le long des remparts et dans ses petites ruelles pavées. Nous y avons passé seulement la soirée, le temps de déguster (encore) une galette bretonne. La vieille ville se visite rapidement (en 2h maximum), nous ne nous sommes pas plus attardée sur le reste de la ville et sur les alentours car une autre destinations nous attendait le lendemain. 

Les îles Glénan

Après 4 jours en Bretagne, il était temps que l’on prenne le large. Direction les îles du Glénan ! Situé au large de Concarneau et au départ en bateau de Benodet, l’archipel des Glénan est composé d’une quinzaine de toutes petites îles et îlots. Classé réserve naturelle sauvage, l’archipel est le lieu de refuge de nombreuses espèces et la pâte humaine y est très peu présente. Une seule île est accessible, l’île Saint-Nicolas. Mais les îles des Glénan sont surtout connues pour ces paysages paradisiaques qui offre un dépaysement garanti ! Avec ses longues étendues de plages de sable blanc et sa mer calme turquoise, l’archipel est souvent comparé aux Caraïbes. Une journée suffira pour profiter du soleil et pour un peu de farniente ! Ces îles sont pour moi, encore une fois, un versant atypique de la Bretagne que je recommande de visiter !

→ Pour en savoir plus, retrouvez mon article sur les îles Glénan

Pointe du Raz

Pour finir la journée, nous prenons la route direction l’extrême ouest de la France : la pointe du Raz pour le coucher du soleil. Située près de la commune de Pougloff, on y accède en quelques dizaine de minutes de marche depuis le parking (payant mais vous pouvez y passer la nuit !). Face à l’Atlantique, les falaises de 72m de haut, couvertes de landes sont exposées aux flots et au vent permanent. Alors accrochez-vous bien ! Avec comme unique horizon, le phare et l’océan, on imaginera au loin les terres américaines. 

Presqu’île de Crozon 

Tout à l’ouest de la Bretagne, se détache ce petit bout de terre unique : la presqu’île de Crozon. Cette presqu’île est appréciée pour la richesse de ses paysages et ses sites naturels remarquables. On y découvrira des villages typiques bretons et de nombreux points de vue. Sur la presqu’île, nous avons visité le cap de la Chèvre, la pointe de Dinan, la pointe des Espagnols, la plage de Morgat, le village de Rostudel, et Camaret-sur-Mer. Le seul conseil que je peux vous donner, c’est de vous laissez guider au gré des vents et de vos envies afin de découvrir tous les trésors de cette presqu’île. 

Côte de granit rose

Alors que la pluie arrosait la Bretagne, nous avons pris la route direction la côte nord pour y échapper (l’avantage du van) et nous avons eu de la chance car celle-ci c’est arrêtée lorsque nous avons attend la côte de granit rose. Située dans le département des Côtes d’Armor, dans la région historique de Trégor près de Lannion, la côte de granit rose tient son nom de la couleur du granit que l’on trouve sur la côte. Les paysages de granit rose face à la mer se trouveront principalement dans les villages de Trégastel, Ploumanac’h et Perros-Guirec. Il est possible de marcher le long de la côte à pied, le site est gratuit mais les parkings peuvent être payants. Le chemin des douaniers à Ploumanac’h est vraiment à faire. Ça a été un vrai coup de coeur pour moi. Voir ses vagues s’écraser sur ces boules de granit et le contraste entre le bleu de la mer et le rose de la roche. Un paysage incroyable !

Saint-Malo 

À Saint-Malo, ce qui se visite surtout c’est la ville fortifiée. À l’intérieur des remparts, se cache un centre-ville pavé plein de vie avec de nombreuses boutiques et restaurants. Ne passez pas à côté de la Cathédrale Saint-Vincent sans faire un tour à l’intérieur ! Vous aller aimer flâner dans les ruelles de la ville et admirer la vue depuis le haut des remparts. Vous pouvez aussi vous balader le long du vieux port et de la grande plage du Sillon. La ville de Saint-Malo est encore une fois une ville bretonne qui vit aux rythmes des marées. Les plages seront accessibles selon les courants et il en est de même si l’on veut visiter le fort national ou l’île de Grand Bé, qui ne sont accessible qu’à marée basse ! Attention donc, à bien rentrer avant la marée haute pour ne pas rester bloqué ! 

Mont Saint-Michel

Cette fois, on part sur un monument qui n’est pas à proprement dit breton, vu qu’il appartient aux Normands (même si les Bretons le revendiquent), mais vu sa proximité avec la Bretagne, nous étions obligées d’aller découvrir cette petite merveille française. L’entrée au Mont-Saint-Michel est gratuite (sauf l’entrée à l’Abbaye) et vous pouvez y accéder à pied, en vélo ou en navette. Cependant, si vous arrivez en voiture (ou en van comme nous) le parking sera payant (14€ tout de même). Il y a deux manière de visiter le Mont-Saint-Michel, à marée haute ou à marée basse, et selon la marée vous en tirerez une toute autre expérience. Nous y sommes allées à marée basse et c’est l’immensité de cette baie qui nous a impressionnées. On ne voit même pas où est la mer et pourtant à marée haute celle-ci vient entourer le Mont-Saint-Michel. Visiter le Mont-Saint-Michel en soi se fait très rapidement, car il n’y a qu’une ruelle principale avec des restaurants et boutiques de souvenirs qui monte jusqu’à l’Abbaye. Bien évidemment, visiter l’Abbaye est un incontournable (malheureusement elle était fermée quand nous y sommes allées). Comme nous étions à marée basse, nous en avons profiter pour vivre l’expérience des sables mouvants et donc enlever nos chaussures pour marcher dans la baie du Mont-Saint-Michel. C’est vraiment quelque chose à faire. Il existe quelques visites guidées de la baie où les guides vous emmèneront marcher au loin dans les sables mouvants, ça doit vraiment être une expérience à faire ! Dîtes-moi en commentaires si certains d’entre vous l’ont fait. 

Les goélands, mangeurs de crêpes !

Pour la petite anecdote, nous avions commandé une crêpe et on s’est dit “et si on allait la manger sur la baie ?” mais quelle bonne idée ! On arrive sur la baie pour déguster notre crêpe et là en levant le bras, ma copine Cécé s’est faite voler sa crêpe par un goéland qui est passé au dessus de nos têtes ! Incroyable. Je n’en croyais pas mes yeux ce goéland a gobé la crêpe et tous les autres se sont attroupés pour essayer de lui en piquer. Voilà pourquoi personne ne mange de crêpes sur la baie. Parce que les goélands là-bas sont des voleurs de crêpes !

Rennes

Dernière étape de notre road-trip breton, et on finit par la capitale : Rennes ! Nous avons rendu notre van pour enfin redécouvrir les joies d’un vrai lit et d’une vraie salle de bain dans un hôtel ! Nous sommes restées 3 jours à Rennes, juste le temps qu’il fallait. On a pu visiter la ville et ses fameuses places, mais aussi profiter de l’ambiance de soirée, tout en continuant de manger des galettes. Rennes c’était un peu notre point d’ancrage pour visiter la Bretagne car nous arrivons et repartons en train depuis Paris et nous avons loué notre van à Rennes, avec l’agence We Van et ils ont été parfaits !

→ Pour en savoir plus, lire l’article complet sur Rennes 

La Bretagne ça vous gagne comme on dit ! Et bien, elle m’a gagnée. 

 

J’ai été complètement séduite par cette région. Pour ce qui est du road-trip, une semaine pour faire le tour de la Bretagne c’est un peu court. Nous nous sommes souvent pressées pour aller d’un endroit à l’autre, alors je vous conseillerais de le faire en deux semaines minimum. Si vous n’avez qu’une semaine, mieux vaut choisir de ne faire qu’un côté nord ou sud. En tout cas, c’était une très belle expérience pour une première découverte de la région. Maintenant, je sais vers quels endroits je souhaite retourner pour un prochain séjour. Et vous, quels coins avez-vous visités en Bretagne ? Est-ce qu’un road-trip en van ça vous tenterait ? 

Bref avec une mer calme dans le sud, des falaises et terre de landes à l’ouest, des côtes de granit au nord, des forêts et des villes fortifiées, des crêpes et des chants, la Bretagne saura vous séduire comme elle m’a séduite. 

xoxo Cindy


ON SE RETROUVE SUR PINTEREST ? 

Voici les images à épingler pour retrouver mon article plus facilement. Encore plus de photos sur mon compte Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :